< Retour à l'index

 

 

Lettre du Directeur des Ecoles Maternelle "Les Moulins" et Primaire "Le Vieux Port" à Menthon Saint Bernard (74)
après un atelier-théâtre et la Première de Pir@te&Virus.conte

Juin 2010

Avez-vous vu Chantal Pagot mener 75 élèves?

Non? Eh bien vous manquez quelque chose!

Parce que ça a quelque chose d'exceptionnel, de délirant, de déjanté, ça frise la folie pure et le calme plat d'un long fleuve tranquille. C'est comme un volcan qui s'éveille, et en même temps, un coucher de soleil sur les Antilles.

Les enfants, des plus petits aux plus grands, sont à égalité avec elle, qui la regardent, qui l'admirent, et qui jouent avec elle comme des adultes qui auraient répété pendant des mois la même pièce de théâtre. Et pourtant eux, les enfants, n'ont rien répété ou si peu, mais sa facilité pour entrer en contact avec eux, sa capacité à se mettre à la même hauteur (elle est pas bien grande mais quand même…) sa jeunesse éternelle qui lui permet de parler, échanger, vivre, voir, entendre, çà, il n'y a qu'elle qui sait le faire, elle embarque tout le monde dans des histoires abracadabrantes, tonitruantes, époustouflantes.

Les enfants suivent, les adultes restent abasourdis. Même les enseignants n'y retrouvent pas leur latin (même les profs de français) mais sont obligés de suivre quand même. Ils sont un peu à la traîne, malgré tout, mais ils se laissent prendre dans cette grande vague (aussi haute que celle de l'Hokusai) et se laissent bercer, malmener, pour atterrir ensemble sur la plage de l'invention, sur le sable de la stupéfaction, entre les rochers de la création et de l'imaginaire.

Les enfants s'amusent, Chantal s'amuse, les enseignants souffrent, les parents applaudissent. Chantal sait toujours faire la place aux petits comme aux grands, leur donner en cadeau l'occasion de s'exprimer, d'inventer, de créer par eux-mêmes. Elle les mène tambour battant, dans une folie de rires et de joie, et on ne voit que des visages souriants, des regards heureux, quelques larmes de joie, certaines de peur ou de tristesse, mais tout est calculé, tout est prévu, comme un mécanisme dont la Suisse serait la première jalouse. Rien n'est laissé au hasard. Tout un travail en amont, qui demande une énergie et une disponibilité peu communes, une capacité tout à fait exceptionnelle, de réunir les enfants tellement différents dans ce même esprit, un même rythme, un même regard, une envie de vivre, de mordre la vie.

Ce travail, les parents ne le voient pas. Les parents ne s'en doutent même pas. Ils ne verront que le spectacle entre guillemets, qui n'est que le sommet de l'iceberg. Mais c'est ça qui nous intéresse, la face cachée, la préparation, la mise en route, les changements chez les enfants pour qui quelquefois nous avons des doutes. C'est cela qui nous intéresse nous, les enseignants. C'est cela qui nous passionne. Chaque enfant aura sa part. Chaque enfant aura mordu. Étonnante Chantal!

Continue de nous étonner encore, avec des stages, avec les inventions et également des spectacles qui sont hors du commun. À bientôt Chantal.

Pierre Aubert
Directeur des Ecoles Maternelle "Les Moulins" et Primaire "Le Vieux Port"
151 route du Vieux Port
74290 Menthon Saint Bernard

< Retour à l'index

Commentaire suivant >